Des outils pour retrouver ses ancêtres

Jean-Yves Laigre (Président du Centre généalogiste des Côtes-d'Armor), Brigite Le Roy, animatrice de l'atelier, Jean-Jacques Fervel, président du Cercle généalogique Le e Penven, Jean-Yves Le Roy, animateur de l'atelier
 
 

L'association du Cercle généalogique Le Penven et descendants a décidé de reconduire, à partir du mois de novembre, ses ateliers ouverts au public.

C'était, il y a quelques jours, à la maison des navigateurs. Une trentaine de personnes sont venues écouter Jean-Yves Laigre, président du Centre Généalogique des Côtes-d'Armor (CG22), présenter les ateliers qui recommenceront pour une seconde année sous l'égide du Cercle généalogique Le Penven et descendants.

« Notre cercle est un peu à part, il s'est construit à partir d'un patronyme », résume son président, Jean-Jacques Fervel, dont l'association est aujourd'hui forte de 30 000 fiches couvrant plus de cinq siècles (depuis les années 1400) : « On essaye de couvrir tout ce qu'on peut. » Dans le cadre des ateliers mis en place, la recherche sera plus large, chacun pourra y travailler sur son propre arbre familial.

Au CG22, Jean-Yves Laigre se félicite de mettre à disposition un million d'actes, « ça permet de retrouver son ascendance, à partir d'une date, on remonte dans les archives départementales, à l'état civil, on retrouve tout. On a numérisé les archives à partir de 1906. On a aussi scanné les fiches des 250 000 appelés mobilisables recensés à la veille de la Première Guerre mondiale : notre association est labellisée 14-18. »

« Mettre la peau sur les os »

Pour Jean-Jacques Fervel, le but est « d'intéresser les gens, de proposer des ateliers d'initiation pour utiliser les outils du CG22 : aujourd'hui, on peut effectuer une partie des recherches de chez soi. Pour chacun, le but est de retrouver ses ancêtres, son histoire, ses racines. Une fois qu'on a fait cette démarche, on veut mettre la peau sur les os, habiller son histoire en retrouvant davantage d'informations, sur le mode de vie, sur l'origine... » Il conseille de réunir l'ensemble des documents familiaux, livrets de famille, livret militaire, faires part, actes, albums photo, état civil...

En 2017, neuf ateliers avaient déjà été organisés pour une vingtaine de personnes. Jean-Yves et Brigite Le Roy, membres des deux associations, dirigeront cette année encore les ateliers, sur des thèmes différents : « Le but est d'expliquer comment marchent les outils du CG22, mais aussi de partager notre expérience, cela fait plusieurs décennies que l'on pratique la généalogie, s'amuse Jean-Yves Le Roy, les gens veulent retrouver leur histoire, faire revivre leurs ancêtres, essayer de les connaître. Cela fait aussi revivre le patrimoine local. »

 

http://www.lepenven-penven.fr/Ateliers le premier mardi du mois, sauf fériés ou vacances auquel cas c'est le mardi suivant, à l'ancienne école de la Rade.

 

Article du OuestFrance du 22/10/2018